Document Type

Article

Publication Date

3-2006

Department

Africana Studies; History

Abstract

Cet essai n’a rien d’une élaboration philosophique. Même si la question du titre fait songer à un Kant du « Was ist Aufklärung ? », un Sartre de Qu’est-ce la littérature ? ou encore à un Foucault de « Qu’est-ce que les lumières? ». Il a moins la prétention d’être un exercice théorique. Encore que les discussions sur la postcolonialité ne le sont guère que très rarement. Plutôt, ce texte est la contribution d’un américaniste, observateur de surcroît des sociétés et espaces publics francoafricains de l’après Deuxième Guerre mondiale ; contribution à un débat initié— il y a quelques temps déjà, par A. Waberi dans la revue Notre librairie. De quoi s’agit-il? Dans sa tentative de caractérisation des écrivains africains francophones, l’écrivain cum critique littéraire djiboutien notait à propos de ce qu’il croit être la dernière génération de ces auteurs ceux qu’il nomme les « enfants de la postcolonie »:

C’est toujours une gageure que de prétendre définir un phénomène générationnel et une école littéraire. À défaut d’avoir la science infuse, nous nous contenterons de relever quelques traits communs à une vingtaine d’écrivains africains vivants pour la plupart en France. Est-ce suffisant pour parler d’une véritable génération ? Il est difficile d’être catégorique, mais nous inclinons à penser qu’il y a là quelque chose de nouveau et susceptible d’attirer l’œil du critique. Pour le reste, le débat ne fait que commencer (Waberi 1998:11). [excerpt]

Required Publisher's Statement

Original version is available from the publisher at: http://www.codesria.org/spip.php?rubrique59&lang=fr

Share

COinS